Pages

08/12/2016

Pic de pollution : Ou en sont les alternatives au tout-automobile dans l'Oise ?

AU5V - Délégation Régionale Picardie
COMMUNIQUE
Senlis, mercredi 7 décembre 2016

Le département traverse un pic de pollution sans précédent, dû en grande partie à la pollution automobile (i). L'indice de pollution à Creil était jeudi dernier et hier de 10 (le maximum !) et il est annoncé à 8 aujourd'hui mercredi.
Pour encourager les alternatives à l'usage de la voiture et pour diminuer l'exposition aux sources de pollution, l’Association des Usagers des Voies Vertes etVéloroutes des Vallées de l’Oise (AU5V) demande des alternatives au tout automobile : Il est plus qu'urgent de développer un réseau intercommunal de voies vertes qui permet de relier les communes les gares routières et ferroviaires et les aires de covoiturage par des voies éloignées du trafic automobile en empruntant des véhicules non polluants (vélos, VAE, gyropodes ...).
Ce réseau s'appelle dans le département la Trans'Oise (ii), il est suspendu jusque 2018 (iii), l'urgence du département a été en 2016 de rénover les chaussées dédiées à l'automobile afin d'y rouler plus vite, d'y mourir plus vite et d'augmenter les pics de pollution. (iv)

L'AU5V demande que :
1 - le vélo et les mobilités actives ne soient pas oubliés lors de la rénovation des voiries du département ( v)
2 - le réseau de Trans'Oise (iii) soit achevé en reprenant les préconisations des usagers
3 - des places de stationnement vélo sécurisées soient installées sur les aires de covoiturage du département
4 - l’intermodalité bus/trains + vélos soit encouragée avec des aménagements cyclables de qualité pour rejoindre les gares, un nombre de places de stationnements sécurisés pour les vélos en nombre suffisant (largement sous-dimensionné aujourd’hui) mais aussi des aménagements pour faciliter la circulation des vélos (vi) tenus à la main (passerelles, goulottes) dans les gares de l’axe Paris-Amiens et Paris- Compiègne
5 - des plans de déplacement jeunes (PDJ) soient initiés dans tous les collèges du département

En période de pic de pollution la qualité de l'air est meilleure (ou moins médiocre) sur un vélo qu'à l'intérieur d'un habitacle d'automobile. Il est conseillé de rouler doucement sur son vélo pour ne pas s'essouffler et de s'éloigner le plus possible du trafic automobile.



Source : http://www.oramip.org/pdf/expo/Plaquette-Oramip-transport.pdf

Thierry Roch -
Président de l’AU5V
Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l’Oise
30 avenue Eugène Gazeau 60300 Senlis - Tel. 03.44.60.11.63 - contact@au5v.fr – www.au5v.fr

(i) D’après l’inventaire des é missions de polluants atmosphé riques réalisé par ATMO Picardie, sur la zone PPA, 26% des émissions de PM10 sont dues au sec- teur du transport (source : Plan de Protection de l’Atmosphère de la région de Creil )
(ii) Ce projet de Trans'Oise, initié il y a 10 ans devait offrir 240km de voies destinées à tous les modes de déplacements non motorisés et relier les principales villes du département.
(iii) http://www.au5v.fr/La-Trans-Oise-en-panne.html
(iv) 63 millions d'euros en 2016 sont consacrés dans l'Oise à l'entretien des routes contre 61 millions en 2015
(vcf) La rénovation de la D120 à Pont Sainte Maxence et nos échanges avec le département
(vi)http://www.au5v.fr/Reamenagement-des-Gares-de-l-Oise-n-oubliez-pas-le-velo.html






27/11/2016

VeloBuc et ses antennes, quelles nouvelles depuis ... !?!

Brève mais riche histoire résumée de l’association depuis sa création en 2005, sous l’impulsion de bucoises et de bucois déterminés à améliorer les déplacements au quotidien des piétons et des cyclistes, des jeunes et des moins jeunes.

Nous devons également beaucoup à la Mairie de Buc qui, en nous renvoyant à nos études et en nous demandant de revenir sous forme d’associations (je mets un s car il y aurait pu avoir matière à créer plusieurs petites associations temporelles), nous a mis le pied à l’étrier.

Parents d’élèves inquiets du peu de sécurité du trajet scolaire, usagers éprouvant de la difficulté à se frayer un passage à pied ou fauteuil roulant sur certains cheminements, piétons ou cyclistes perplexes devant l’arrêt brutal d’un cheminement, ou serrés par la circulation contre les murs, ou contre les bas-côtés, nous avons uni nos efforts pour donner naissance à une association quasi intemporelle : VeloBuc.

Mention très spéciale du jury à Werner Reid et à Britta Boutry, pour la clarté et la précision
de leur vision du sujet et de ses ramifications et de leurs implications, pour la constitution d’un référentiel documentaire longtemps unique en son genre, de par sa richesse, son exactitude, sa précision, sa diversité.

La création du site, sous l’impulsion de sa présidente, infatigable et énergique diplomate de la cause des circulations douces, pendant plus de 10 ans a été le fer de lance de l’action de VeloBuc!

Ce site, qui avec l’aide de Jean René Courtois, s’est étoffé et enrichi d’éléments de statistiques et a démontré son utilité et l’incroyable étendue de son audience dans le monde entier !
Tout cela méritait largement le Talent d’Or décerné par le Club des Villes et Territoires Cyclables à sa Présidente en 2015.
Britta Boutry continue d’œuvrer au sein d’un bureau qui s’est élargi pendant ces 10 années grâce à la création d’antennes tout au long des actions de terrains identifiées et menées à bien.
D’associations sœurs pour être plus exact.

-        Les Loges en Josas, à l’occasion des rencontres pour les vélobus d’écoliers, et la création de la piste des Loges à Buc, saluée par les élus. Merci à Agnès Bourdonneau pour son énergie et son travail de terrain,

   -        Toussus-le-Noble à l’occasion du dossier à rebondissements de la piste de Toussus à Buc. Merci à Gérard Finan pour son concours de reporter de terrain et sa ténacité,

   -        Châteaufort à l’occasion de l’extension du schéma cyclable au sud de VGP. Merci à Cyril Girardin pour le temps qu’il consacre à tous dans tous les domaines,

   -        et bien évidemment Versailles à l’occasion de très nombreuses rencontres à des groupes de travail mettant en évidence l’impérieuse nécessité d’agir de l’intérieur sur des dossiers « ultrasensibles ». Merci à Isabelle Claude pour sa patience et la justesse de ses analyses de situations complexes.

De cette riche assemblée de belles personnes, volontaires et pugnaces, est née une aura qui rayonne sur VGP, et bien au-delà, faisant des membres de cette famille d’associations un « aréopage des déplacements doux » que l’on consulte volontiers tant cette assemblée prodigue de bons conseils tout en capitalisant humblement pour encore mieux conseiller à la prochaine occasion.

Cette énergie, vous toutes et vous tous, adhérentes et adhérents de VeloBuc et leurs antennes, avez contribué à la lui insuffler et à l’entretenir. Il est donc naturel que nous venions rendre compte de ce que vous avez aidé à réaliser.
Sans entrer dans une comptabilité analytique des réalisations, voici déjà un lien vers la carte interactive des cheminements cyclables nés de cette volonté collective et des chantiers qui s’en sont suivis.

et un petit bilan intermédiaire :
-        une bonne partie des cheminements prévus est réalisée :  6609 m
-        une partie reste à faire : 3767 m (Toussus Buc + sortie buc bas à entrée Buc haut + accès Gare des Chantiers)
11 ans d'existence pour 6609 m réalisés et 3008 acquis, 759 restants à négocier, c’est encourageant.

Cela montre qu'une association de personnes motivées par la défense des droits des usagers peut faire bouger les choses. Et ça donne envie d’en faire partie ! Cela rend fier(e) d’y participer !

Le site s’étoffe et se rénove, il reste toujours du travail à faire pour documenter nos nouvelles réalisations qui naissent de vos besoins. N’hésitez pas à faire part de vos remarques ou de vos conseils, des coquilles laissées ça et là, des liens en déshérence. Vous pouvez nous contactez par mail velobuc@free.fr  ou par la nouvelle page Facebook de VeloBuc :

Il est désormais possible de le faire en ligne et de défiscaliser automatiquement votre soutien, adhésion ou don.

Grâce à la qualité du travail réalisé, avec vous, l’association est en effet reconnue d’intérêt général depuis 2010, il est donc naturel de vous en faire bénéficier.
Encore merci !

Daniel Dezulier
Président de VeloBuc 


08/11/2016

Programme Aviation 14-18 du 11 novembre sur l’aérodrome de Toussus-le-Noble

Aéroport Toussus-le-Noble
11 Novembre 2016
13h30 – 17h00

Plan de circulation, restaurants et parkings sur le plan ci-dessous.

Trois lieux de restauration pour ceux qui souhaitent flâner avant l'heure sur cette plateforme aéronautique historique et centenaire, avant l'ouverture de la zone déclassée (13h30) :

L’Aéroport, Le Bouchon, Le T-bird (Club house Aero Touring club). Réservez dès à présent au restaurant de votre choix.

Ils afficheront complet rapidement.

A 13h30, ouverture au public.

Entrée à la zone déclassée Hangar ACOP – Hangar DECAUX ( voir plan ci-dessous)

Présentation statique d’avions de la 1ère guerre mondiale

En fonction de la météo, arrivée des derniers avions qui rejoignent ceux déjà stationnés sur le tarmac :

Nieuport 28, Sopwith Pup, SE5, Fokker Dr1, Deperdussin et Blériot XI.  et plus 2 en fonction de la météo *

Les pilotes des avions déjà présents ont fait l'exploit d'anticiper leurs arrivées, en fonction des trouées de la météo afin ne pas décevoir un public que nous espérons nombreux.
Nous profitons pour remercier chaleureusement Clean Aéro Service, l'Aéro Touring Club de France et le Club Air France pour l'aide et la logistique rapide qu'ils nous ont apportées lors de l'arrivée inopinée de ces avions. 

Selon les échanges qui circulent sur Facebook et l’intérêt porté à cet événement, il semblerait que des privés choisiraient de venir à l'aéroport avec leurs avions STAMPE ou autres (?).

Des maquettes et objets d'époque en relation avec l'aviation de 14-18 seront exposés, ainsi que des panneaux sur :
L'as Pégoud,
Les femmes pilotes,
Cent ans d'aéronautique au Val de Gally,
L'association Farman
Les écoles militaires de pilotes, ...

Jeux sur simulateur d’avions par E-aviation d' ASF, Alain Mérour et son équipe

Coin projection dans le hangar DECAUX grace au materiel prêté par Lumens

Film ECPAD sur l’aviation de 14-18
« Blériot, son avion et la guerre » par l’association « Terre Happy »
Diaporama « avions 14-18 + musées / restaurations en Nouvelle-Zélande » par Philippe Brévot
Clip de l’Armée de l’Air « Aviateur »
Clip « 100 ans d’aéronavale »

Fin de l'exposition à 17h00.      

04/11/2016

Programme "Aviation 14-18" aux Loges en Josas



Dimanche 6 Novembre
à la Maison des Associations 
Heures d'ouverture de 10h00 à 17h30

Un programme
SPÉCIAL JEUNES 




Présentation par l’ECPAD à 10h00 et 14h00 (durée une heure)
                o « Le cinéma des armées et l’aviation pendant la 1ère Guerre mondiale »

                o extraits de films sur l’aviation de 14-18
  • Flight simulator sur les avions de 14-18 (avec coach) - e-aviation, Alain Mérour et son equipe d'Aviation sans Frontière 
  • Jeu de société “Wings of war – Famous aces (avec coach)
  • Expositions “Pégoud”, “Dorme”
  • Maquettes d’aéromodélisme: stand de fabrication de maquettes à lancer par élastique,
  • Fabrication de fusées à eau

      

02/11/2016

Programme Aviation 14-18 à Buc Samedi 5 Novembre



Table Ronde des Chevaliers de l’Aviation
 5 novembre à Buc
Salle des Arcades

Programme :


9h00 Chants Patriotiques interprétées par les élèves du Lycée Franco-Allemand (LFA) et du Collège Martin Luther King (MLK), de Buc

9h30 - 12h00 : Colloque sur l'Essor de l'industrie aéronautique française et allemande entre 1914 et 1918 avec la participation des élèves du LFA de Buc.

13h30-14h00 : Accueil, 

14h00-14-30 : présentation des archives de l’ECPAD par Edouard Lenormand, réalisateur du film « ils ont volé près de chez vous » sur l’aviation de 14-18, réalisé à partir des archives cinématographiques de l’ECPAD

Projection : Bleriot, son avion et guerre. Un documentaire de l'association Terre Happy.

14h30 : Mot de bienvenue et présentation des intervenants

14h40-14h55 :   L’aérostation par Philippe Nicodème
15h00-15h15 : L’aviation maritime, par Robert Feuilloy

15h20-17h00 : Table ronde
Claude Thollon-Pommerol :
-        Etat de l’aviation avant la guerre et intervention de M. Michelin 
-        Pégoud loopings
-        Les premiers vols militaires:
-        Les missions de reconnaissance et de bombardement (10 minutes d’exposé)
-        Les avions, avec interventions des constructeurs :
-        Premiers Breguet
-        Caudron
-        Farman
-        Voisin 
-        Breguet (BREGUET XIV)

Philippe Jung :
-        L’apport de Pégoud à la chasse (acrobaties), premières missions de chasse, 1er as 
-        La chasse : tactiques, avions, héros, as et Intervention de Garros 
-        Les avions (avec intervention Morane, Blériot)
o   Nieuport
o   Morane
o   SPAD
-        Les pilotes (avec intervention Garros, Navarre, Fonck, Richthofen)
o   Pégoud
o   Garros
o   Navarre
o   Fonck
o   V. Richthofen



10/10/2016

Aviation 14-18 au musée de la toile de Jouy du 29 Octobre au 13 Novembre


                  Aviation 14-18

Jouy-en-Josas présente, du 29 octobre au 13 novembre au musée de la Toile de Jouy une exposition sur l’aviation de 14-18 :
Christophe-Philippe Oberkampf avait-il un regard particulier sur les montgolfières qu’il a représentées sur ses toiles de Jouy ?





Le Maréchal Canrobert a-t-il été enthousiasmé par le premier vol de Clément Ader en 1890 depuis son château de l’Eglantine où il a habité de 1882 à1890 ?
Que s’est-il passé dans ce château pendant la guerre de 14-18, alors que les terrains d’aviation voisins de Buc, Toussus-le-Noble et Villacoublay déployaient leurs avions pour participer à la guerre aérienne qui fit de l’aviation naissante une arme à part entière ?

En 2016, alors que l’on commémore les 100 ans de cette guerre meurtrière à Verdun et dans la Somme, Jouy-en-Josas présente, du 29 octobre au 13 novembre au musée de la Toile de Jouy une exposition sur l’aviation de 14-18 :

-          Des panneaux sur la naissance de l’aviation militaire, les as de l’aviation, l’aviation maritime, l’aérostation (ballons et dirigeables), l’Escadrille Lafayette, où étaient rassemblés les pilotes volontaires américains avant l’entrée en guerre des Etats-Unis en 1917, et sur les personnalités de l’époque, pilotes et constructeurs ;

-        Des maquettes de ces avions, de reconnaissance, de bombardement ou de chasse,

-        Des instruments de vol, un moteur rotatif (le moteur en étoile tourne avec l’hélice) et son écran explicatif, une hélice de Caudron G3 ;

-        Des tenues de pilotes, français, américain et allemand

-        Et des documents d’époque…

Ouverture de l’exposition aux heures habituelles du musée, de 11h à 18h sauf le mardi (ouverture à 14h) et le lundi (fermé).

Entrée gratuite.

Le site pour tout le programme du 29 octobre au 30 novembre :



08/10/2016

Les Mairies garants de la Mémoire ?

Aujourd'hui, à l’ère du tout numérique, des milliards d’informations de toutes natures sont, chaque jour, numérisées puis stockées. Devrions-nous uniquement compter sur nos machines et nos ordinateurs pour archiver, communiquer et transmettre.
Qui d’autres que l’Homme et les élus peuvent être garants et gardiens de « La Mémoire », elle qui fait évoluer les gênes pour mieux préserver l'Espèce.
Dans une société  où la population active devient nomade, se déplace et favorise un melting-pot socio-culturel permanent, nous sommes de plus en plus confrontés  au « devoir de mémoire » ce devoir invoqué de façon récurrente et insistante par différents groupes :

-     Les associations d'anciens combattants, résistants, déportés, minorités persécutées ou victimes civiles des deux guerres mondiales et des guerres coloniales ; Tout récemment par les descendants des esclaves noirs, qui entendent faire reconnaître et transmettre des mémoires douloureuses, soucieuses de préserver leur spécificité ;
-     Les plus hautes autorités de l'État à l'occasion de commémorations et de journées du souvenir, dont le nombre se multiplie pour satisfaire les différentes mémoires en mal de reconnaissance ;
-     La représentation nationale qui multiplie le vote de lois destinées à apaiser les mémoires souffrantes,

L'injonction au « devoir de mémoire » exprime sans aucun doute l'inquiétude de voir la mémoire submergée par l'oubli.  Mais philosophes et historiens marquent une grande réticence à s’intégrer ce concept car pour eux la Mémoire n’est pas l’Histoire.
François BÉDARIDA, historien et premier directeur de l'Institut d'histoire du temps présent ( CNRS ) a toujours veillé à bien distinguer l'objectif de la mémoire, la transmission du témoignage, et celui de l'histoire. Pour lui : « Alors que l'histoire se situe à l'extérieur de l'événement et génère une approche conduite du dehors, la mémoire se place dans l'événement, le remonte en quelque sorte, cheminant à l'intérieur ».  Il aimait à rappeler qu'au-delà du « devoir de mémoire », il y a un « devoir de connaissance » qu'il définissait comme « la constitution d'un savoir seul apte à construire une mémoire vraie au lieu de les refouler dans une amnésie complice».

Mais qui serait les garants de cette « Mémoire » ? A cela répond l’ancien maire de Nancy André Rossinot lors du Congrés des Maires en 2013, concernant les commemorations du Centenaire de guerre 14-18 : « C’est sous l’égide de l’AMF, l’un des membres fondateurs du GIP de la mission centenaire, que s’est constitué le comité des maires pour le centenaire. Il a pour but d’évoquer le rôle des maires qui, après avoir dû apposer dans leurs communes les affiches de mobilisation dès 1914, sont devenus après 1918 les garants de la mémoire de la Grande Guerre, qu’il s’agisse de la mémoire combattante comme de toutes les autres mémoires. Partout en France on trouve des monuments aux morts dédiés à cette guerre : il y a donc un travail général de mémoire et de souvenir, tant de familles ayant été décimées, et pas uniquement celles qui vivaient dans les régions où le front s’était installé. »

Sans l’implication de ces élus de la Nation sur leurs communes et avec ce melting pot socio-économique d'une population active nomade, venue de multiples horizons, en recherche d'emplois et avec leurs familles, par quels moyens devraient être véhiculés la transmission de cette Mémoire afin de ne pas la diluer dans celles d’autres plus impliquées et actives, qui reprendraient le flambeau ?

www.aviation14-18.com   -  Un événement sur les communes de Jouy et les Loges-en Josas, Buc, Toussus et Velizy